Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

Un Séminaire Magistral au Japon

Par Nathalie Leclerc, Québec                  

Les huit représentants Canadiens devant le Hall du Grand Vœu

Depuis le 5 jusqu'au 11 juillet, huit représentants de la SGI du Canada (région Québec) ont participé au séminaire d'été au Japon. Nous étions 84 participants, représentants de la SGI, venus de 10 pays dont cinq pays francophones: Canada, Nouvelle-Calédonie, Europe (France, Suisse, Belgique), Amérique du Sud (Pérou, Chili, Paraguay) et Asie (Philippines et Corée du Sud). 

Le séminaire francophone a débuté par une cérémonie d’ouverture avec M. Oba, directeur général de la SGI. Puis on a eu une rencontre avec les participants de la Nouvelle-Calédonie et  M. Ishikawa, directeur du département de l’Amérique du Nord et de l’Océanie dans les bureaux de la SGI. 

On a visité le Musée de la musique, la fondation Min’on ainsi que le Centre international Soka des femmes, où, dit-on les femmes en ressortent plus éblouissantes que jamais. Puis enfin, récitation au sein du Daisei-do, le Hall du Grand Vœu pour Kosen-rufu. Avec la voix enregistrée du président Ikeda  pour diriger, nous avons fait un gongyo solennel et empreint d’une détermination encore plus profonde de réaliser kosen-rufu au Canada. Ce fut un moment mémorable! Aussi, nous avons pu demander des encouragements à M. Hasegawa, vice-président de la SGI.

Nous avons participé à la réunion des responsables de centre au Hall Mémorial Toda de Tokyo. C’est ce genre de réunions qu’on voit dans les vidéos mensuelles. Une vidéo à ne pas manquer éventuellement! On a vraiment ressenti toute la chaleur et la compassion des membres japonais. Tout au long de notre séjour, on a eu droit à des expériences de foi peu communes et vraiment encourageantes! 

On a eu une superbe réunion d’échange au centre local de Saitama, banlieue nord. Il y avait 500 personnes dont 200 étaient des invités et on nous a dit par la suite que 100 personnes s’étaient mises à pratiquer. Puis pour couronner le tout, la veille de notre départ, nous avons visité l’Université Soka et le Hall Mémorial Makiguchi. Ce fut donc une semaine trépidante et riche en activités Gakkai! À tous égards, un séminaire magistral! 

Impressions: 

Un magnifique séminaire empreint de l’esprit de prendre soin des autres!  Jasmin F., Québec

Ce séminaire d’entraînement au Japon m’a permis de réaliser combien il est crucial de persévérer dans nos actions en faveur de kosen-rufu. Aux côtés du président Ikeda, nos efforts présents pour perpétuer ces valeurs humanistes et établir la paix là où nous sommes sont déterminants. Je décide d’œuvrer en harmonie avec les pratiquants du monde entier vers la réalisation de ce but. Nathalie D., Québec

Ce qui m’a surpris le plus au Japon, c’est la grandeur de l’œuvre de Daisaku Ikeda; par l’esprit de bienveillance des membres japonais, par l’impact dans le paysage de ses nombreux bâtiments, particulièrement l’Université Soka, véhicule extraordinaire pour la promotion de la paix, culture et éducation dans le monde. Ce séminaire a été préparé avec grand soin, s’est déroulé sans faille et aura sur nous un impact considérable et insoupçonné. Notre association avec la Nouvelle-Calédonie a été très enrichissante. Merci infiniment à Président Ikeda de m’avoir permis d’assister à ce séminaire des plus motivants! Jean B., Baie Saint-Paul 

Mon premier séminaire au Japon a été un succès total et sur tous les plans. A l’aube de mes 25 ans de pratique, je dirais que ce fut le plus beau cadeau d’anniversaire que je pouvais m’offrir. Ce voyage m’a permis d’aller exprimer encore plus profondément ma gratitude éternelle non seulement avec Président Ikeda, mais aussi envers Toda et Makiguchi, grâce à qui le kosen-rufu mondial est maintenant lancé. 

Ma mission de bodhisattva m’est désormais encore plus claire que jamais; c'est-à-dire me dresser seul pour partager les bienfaits de ma pratique par la preuve actuelle dans la vie quotidienne. 

J’ai été impressionné autant par l’esprit Soka des gajokai: une bienveillance, un dévouement et une disponibilité comme je n’en avais jamais vues auparavant. Ceci m’amène en plus de mes responsabilités de district et de chapitre à trouver le temps pour accueillir, protéger et veiller sur les activités et les membres. Appréciant la bonne fortune que j’ai, je m’engage à ne pas ménager ma vie pour kosen-rufu. Fabrice N., Montréal  

J'ai vraiment adoré mon séminaire! Nous avons été accueillis dès le départ avec tant de bienveillance et gentillesse, avec l’esprit Soka à chacune des activités. C’est vraiment ce qui m’a le plus touché. La visite des différents édifices de la Soka Gakkai m’a permis de renouveler ma foi et de me rapprocher de l’esprit du président Ikeda particulièrement lors de la visite du Hall Mémorial Toda et du Hall du Grand Vœu pour Kosen-rufu. La réunion d’échange avec les membres de Saitama a été une expérience inoubliable qui m’a redonné l’élan pour ma mission pour kosen-rufu. Nous avons également eu le bonheur de souper avec M. Hasegawa qui m’a encouragé avec sa directive au sujet de l’amour dans nos vies. J’ai une gratitude infinie pour ce bouddhisme et la SGI. Merci pour tout! Julie B., Québec 

Ce séminaire m’aura permis de réaliser à quel point je suis heureuse et privilégiée d’avoir rencontré ce merveilleux bouddhisme de Nichiren incarné dans ce magnifique  mouvement de la SGI, ce mouvement humaniste de révolution humaine et rempli de compassion qui existe à travers le monde entier. Merci président Ikeda! Et maintenant -- mission possible de 10,000 personnes heureuses au Canada pour le 18 novembre 2018! Nathalie L., Québec